le monde des cordylus

26 avril 2006

Bienvenu !

 

                            Cordylus2

  bienvenu dans le monde des Cordylus !        
               

UN MONDE PASSIONNANT ....

 

 

 

Ce blog à pour but de vous faire découvrir les Cordylus sous toutes les coutures, lézards atypiques, passionnants et surprenants.
Ce blog vous permettra d'avoir un maximum d'informations à leurs sujets, de pouvoir commenter les sujets et photos.
Vous faire découvrir ces fabuleux lézards qui me passionne depuis toujours.

Terrariophile depuis  de longue années, j'ai jeté mon dévolu sur les Cordylus Tropidosternum, qui a attiré toute mon attention, j'ai élevé C.tropidosdernum tropidosternum en petit groupe pendant longtemps, et je suis toujours en quête d'information sur le genre Cordylus.

L'intérêt de ce blog est de vous apporter des informations les plus complètes possibles sur l'ensemble des espèces, car celles-ci sont éparpillées sur la toile, et même parfois érronées.

J'espère que ce site vous donnera l'envie de vous lancer dans le Cordylus et vous donner les informations nécessaires dont vous aurez peut-être besoin ?!

 

 

Bonne lecture   terre5

                    

 

 

 

 

 


 

Posté par chti reptile à 23:41 - Commentaires [9] - Permalien [#]


01 juillet 2006

Généralités des Cordylus


                             Généralités des Cordylus

 Les Cordylus sont caractéristiques de L'Afrique du sud,Angola,Bostwana,Tanzanie,et d'autres régions.
Lézards au corps épineux pourvu d'écailles sur l'ensemble du corps avec une accentuation sur la queue et derrière la tête; la coloration est uniforme allant de jaune-brun, rougeâtre, brune, brun noirâtre et noire.( d'autres formes de couleurs sont remarquées )
Le dessous est plutôt jaune paille, ventre d'or, certaines espèces ont le dessous orange-rouge, la langue est couverte de papilles en forme de verrues.

Ils sont terrestres, vivent dans des biotopes rocailleux , semi désertiques, ils aiment les rochers et les falaises ensoleillées, les savanes herbeuses et sableuses; les savanes côtières, le creux des arbres.

Ce lézard est diurne, la nuit il se réfugie dans des crevasses,des terriers,des anfractuosités rocheuses et tous les abris pouvant le protéger des prédateurs;comme le Bussard Africain ( Gymnogenys typicus ) ou le galago (panganiensis)qui sont deux parmi d'autres.Description faite par Arthur Loveridge 11/1944.

les termites sont leurs mets favoris, les sauterelles sont très appréciées ainsi que tous les proies pouvant se présenter à eux, il a été rapporté qu'ils consommés parfois des petits mammifères et des oiseaux;
Les fruits , les fleurs jaunes et oranges font parfois parties de l'alimentation.

Ils sont ovovivipares, le nombre de jeunes est réduit (1 à 6)  mais leur taille est relativement importante, la coloration plus vive.

Les Cordylus spp sont inscrits aux annexes 2 de la C.I.T.E.S et B des règlements européens (CE) 

CLIQUEZ ICI 

Posté par chti reptile à 10:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

La carte d'Afrique pour mieux les situer !

lumiere_795afr_map2lumiere_791

Posté par chti reptile à 18:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2006

Les espèces et sous espèces ...

        terre_tournante            Les espèces et sous-espèces


Cordylus LAURENTI, 1768     

Cordylus angolensis BOCAGE, 1895  ANGOLA
Cordylus aridus MOUTON & VAN WYK, 1994 AFRIQUE DU SUD
Cordylus campbelli FITZSIMONS, 1938 NAMIBIE.AFRIQUE DU SUD
Cordylus cataphractus BOIE, 1828 AFRIQUE DU SUD
Cordylus cloetei MOUTON & VAN WYK, 1994 AFRIQUE DU SUD
Cordylus coeruleopunctatus HEWITT & METHUEN, 1913 AFRIQUE DU SUD
Cordylus cordylus LINNAEUS, 1758 ANGOLA.BOSTWANA.KENYA.MALAWI.MOZAMBIQUE.AFRIQUE DU SUD.TANZANIE.ZIMBABWE.ZAMBIE
Cordylus giganteus SMITH, 1844 AFRIQUE DU SUD
Cordylus imkeae MOUTON & VAN WYK, 1994 AFRIQUE DU SUD
Cordylus jordani PARKER, 1936 NAMIBIE
Cordylus lawrenci FITZSIMONS, 1939  AFRIQUE DU SUD
Cordylus macropholis BOULENGER, 1910  AFRIQUE DU SUD
Cordylus mclachlani MOUTON, 1986 AFRIQUE DU SUD
Cordylus minor FITZSIMONS, 1943  AFRIQUE DU SUD
Cordylus namaquensis METHUEN & HEWITT, 1914  NAMIBIE.AFRIQUE DU SUD
Cordylus niger CUVIER, 1829  AFRIQUE DU SUD
Cordylus nyikae BROADLEY & MOUTON 2000 MALAWI
Cordylus oelofseni MOUTON & VAN WYK, 1990  AFRIQUE DU SUD
Cordylus peersi HEWITT, 1932 AFRIQUE DU SUD
Cordylus polyzonus SMITH, 1838  NAMIBIE.AFRIQUE DU SUD
Cordylus pustulatus PETERS, 1862 NAMIBIE
Cordylus rhodesianus HEWITT, 1933  MOZAMBIQUE.ZIMBABWE
Cordylus rivae BOULENGER, 1896 ETHIOPIE
Cordylus tasmani POWER, 1930  AFRIQUE DU SUD
Cordylus tropidosternum COPE, 1869 CONGO.KENYA.MALAWI.MOZAMBIQUE.TANZANIE.ZAMBIE.ZIMBABWE
Cordylus ukingensis LOVERIDGE, 1932  TANZANIE
Cordylus meculae BRANCH.R.....DEL & MARAIS 2005 
Cordylus beraducci BROADLEY & BRANCH 2002 TANZANIE


Cordylus vittifer REICHENOW, 1887  ANGOLA.BOSTWANA.AFRIQUE DU SUD.SWAZILAND
Sous espèces
Cordylus vittifer vittifer REICHNOW, 1887
Cordylus machadoi LAURENT, 1964

Cordylus warreni BOULENGER, 1908 BOSTAWANA.MOZAMBIQUE.SWAZILAND.AFRIQUE DU SUD
Sous espèces

Cordylus warreni warreni BOULENGER, 1908
Cordylus warreni barbertonensis VAN DAM, 1921
Cordylus warreni breyeri VAN DAM, 1921
Cordylus warreni depressus FITZSIMONS, 1930
Cordylus warreni laevigatus FITZSIMONS, 1933
Cordylus mossambicus FITZSIMONS, 1958
Cordylus warreni perkoensis FITZSIMONS, 1930
Cordylus regius BROADLEY, 1962
Cordylus vandami FITZSIMONS, 1930

Cordylus tropidosternum tropidosternum (Cope, 1869)  son évolution depuis 1869

1869 Zonurus tropidosternum Cope
1889 Zonurus frenatus Pfeffer
1934 Zonurus parkeri Cott
1943 Cordylus tropidosternum - Fitzsimons
1944 Cordylus cordylus tropidosternum - Loveridge
1988 Cordylus tropidosternum tropidosternum - Branch   celui que nous connaissons aujourd'hui

Cordylus tropidosternum jonesii (Boulenger, 1891)  son évolution depuis 1891

1891 Zonurus jonesii Boulenger
1930 Zonurus cordylus jonesii - Power
1943 Cordylus jonesii - Fitzsimons
1944 Cordylus cordylus jonesii - Loveridge
1988 Cordylus tropidosternum jonesii - Branch  celui que nous connaissons aujourd'hui

Sachez que c.tropidosternum tropidosternum et c.tropidosternum jonesii sont très similaires, mais jonesii est légérement plus petit, de plus ils ne vivent pas au même endroit jonesii ( sud Mozambique, Zimbabwe ) alors que son cousin tropidosternum ( nord Mozambique, Malawi )....

Pour en savoir beaucoup plus sur l'ensemble du sujet je vous conseille ce livre en Anglais ou Allemand pour les plus courageux ICI
        Le_Monde_des_14034        Pour en savoir plus, je vous invite à vous procurer cette petite merveille le Magazine Reptilia n° 52 de l'année 2007 en Anglais

nausicaa_et_cie_006

nausicaa_et_cie_008                    nausicaa_et_cie_009    


Posté par chti reptile à 16:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Fiche complète du CORDYLUS TROPIDOSDERNUM

                                        Fiche du Cordylus Tropidosternum

Introduction:                                                                                                                   

Le Cordylus TROPIDOSTERNUM TROPIDOSTERNUM, bien qu'il ne soit pas un animal de compagnie, il est celui qui est le plus représenté en Terrariophilie de la famille des Cordylus.
Cette fiche aura pour but, de vous faire découvrir le Tropidosternum, mais avant tout de vous faire partager mon expérience, car malgré qu'il soit le plus populaire de cette famille, son élevage n'est pas monnaie courante parmi les lézards; et ce surtout à cause du manque d'informations, éparpillées sur le net, site en Anglais, en Allemand, pas de livres en Français voir pas ou peu en Anglais ou Allemand.
C'est pour cette raison que je me suis décidé, à regrouper un maximun d'infos en un seul endroit " Le Monde des Cordylus", pour que le Terrariophile français débutant mais également les plus aguerris ne se retrouve plus dans des situations de doute, et amener de nouveau passionné à l'élévage du Tropidosternum.
Enfin, je pense très sincèrement qu'il peut facilement vous épanouir tel qu'un Gecko Léopard par exemple, alors lancez vous ....

Ou vit le Tropidosternum ?

Sa répartition est large, Congo, Kenya, Malawi, Mozambique, Tanzanie, Zambie, Zimbabwe .
Il vit dans les rochers, pentes montagneuses, plateaux rocheux, savanes herbeuses et côtières, sous les pierres, dans les crevasses, mais aussi les galeries du sol.

 

afrique2lezard_002

Taille :     environ 20cm

Morphologie :

Lézards au corps épineux, l'arrière de la tête, le dos , les flancs et les membres surtout mais aussi la queue qui est trés carénée et épineuse.
la tête plutôt triangulaire, est recouverte de plaques, le museau assez pointu.
la langue est recouverte de papilles en forme de verrues, une serie de petites dents tous le tour de la gueule.
la coloration est assez uniforme jaune-brun avec une tache noir de chaque côté derrière la tête un peu plus prononcée.
le dessous est un joli jaune paille.
les Jeunes ont la coloration plus vive.

Sans_titre_1

news_cordylus_foto_010 Le dessous d'un joli jaune paille .....

Type de Reproduction :

Ovovivipare( l'incubation des oeufs se fait dans les voies génitales de la femelle ),
La durée de gestation peut durée de 4 à 5 mois en fonction du climat, et la femelle
à terme donnera naissance de 2 à 6 jeunes qui mesureront environ 7 cm.

Quotas d'exportation pour 2006 :
 
5000 individus environ par la Tanzanie, Le Mozambique ayant apparemment suspendu le commerce suite aux recommandations données par le comité permanent.
+ 50 individus F1 ( spécimens né en captivité ou de générations ultérieur )

Législation :

Ils sont inscrits aux annexes 2 de la C.I.T.E.S et B des règlementations européennes.

Alimentation: 

Principalement Insectivore, Acheta domesticus, Locusta migratoria, Gryllus bimaculatus sont les favoris, mais les larves de papillons, vers de farine, teignes de ruches font aussi partit de l'alimentation.
Dans leurs milieux naturels, ils aiment aussi les coléoptères et les termites.
Attention les Tropidosternum sont sujets à l'obésité, les nourrir 2 fois par semaine est une bonne moyenne.

news_cordylus_foto_002 les grillons sont trés bien acceptés et constituent l'alimentation de base !!

                             Maintient en captivité et élevage

Les Cordylus Tropidosternum, ont un caractére plutôt pacifique, lézards assez farouches, mais qui peut diminuer avec le temps, si l'on peut reproduire un biotope proche de la réalité.
Le terrarium biotope est le milieu d'élevage le plus adapté, mais il demande beaucoup plus d'entretien qu'un " semi-stériles" ( avec papier journal ou sopalin, enfin le strict) moi j'opte pour le plus représentatif du naturel.

Le terrarium :

Le terrarium en verre ou en bois convient parfaitement !
pour un couple, je préconise un terrarium horizontal de 80cm de long,40cm de profondeur, et 40cm de hauteur.
Pour un trio, ou quatre spécimens le terrarium sera de 100cm de long, 50cm de profondeur, et 50cm de hauteur.
Certains éleveurs préférent un terrarium de 100cm de Longueur, 60 cm de Largeur et 90 cm de Hauteur.
Les Tropidosternum aiment parfois prendre de la Hauteur !

Les aquariums ne sont pas conseillés. Cette espèce étant farouche, la venue de la main par le dessus, ne fera que les stresser encore plus.
l'aération doit être en haut et en bas, avec des grilles bien larges, pour permettre un bon renouvellement de l'air.

La lumière,la chaleur et les ultraviolets :

Pour la chaleur choisir , un câble chauffant ou un tapis ( le câble étant moins onéreux ) que l'on dispose sur la moitié du terrarium; plusieurs bonnes techniques pour placer le câble chauffant, à vous de choisir la vôtre.Protéger vos lézards du câble par une plaque de bois ou néofrène. ( moi j'utilise le néofrène, pas cher, trés pratique et flexible )
Placer le cable sur une plaque de bois, coller le cable avec un pistolet à colle, de façon qu'il ne se touche pas ( voir photos ci-dessous ) mettre la plaque de néofrène préablement découpé à la bonne dimension, puis recouvrir de sable, vous pouvez le faire en deux tons par exemple ( 10 minutes max )

photos_matos_cordyles_015photos_matos_cordyles_016

photos_matos_cordyles_017    Attention à la taille du sable !
lisser c'est terminé !

lezard_001

J'utilise du côté chaud, un spot du type " BASKING " chauffant et éclairant  ( les SUN GLO sont trés abordables en terme de prix )

new_foto_cordylus_2_005 n'oubliez pas la douille céramique, bien plus sécurisante !
new_foto_cordylus_2_003photos_matos_cordyles_006photos_matos_cordyles_005

Pensez aussi au protection des lampes, facile à fixer et bon marché.

qui est relié au thermostat, pour une précision extrême !

new_foto_cordylus_2_002 ou photos_matos_cordyles_010

Attention à bien positionner la sonde, qui régulera la température !

Il existe, un tas de thermostat à des prix trés différents, moi j'ai choisi celui ci que j'utilise depuis quelques années et qui donne des résultats éblouissants pour un prix défiant toutes concurrences ( thermostat du haut marque Hydor 30 e ATTENTION limité à 35 °c ); cependant ne compté pas sur lui pour réguler la nuit, son utilisation est limitée à un choix " la journée ou la nuit " mais pour notre Cordylus, il ne fonctionne pas la nuit, il est donc tout à fait approprié !
j'ai depuis peu, un nouveau thermostat digital ( thermostat du bas ) qui permet de coupler, contrôle du chauffage au sol et minuterie pour le spot, très au point, son prix très raisonnable 39.90e en fait un bon outil !

En ce qui concerne les UVA/UVB j'utilise un tube 5.0 ( type reptisun ou exoterra )qui est le minimum, pour les tubes 8.0 je ne sais pas ce qu'ils valent; n'oublie pas de le changer tous les ans pour qu'il soit efficace à 100% ( même tous les 6 mois si possible )
N'hésitez pas l'utilisation d'un réflecteur pour le tube UV afin optimiser son efficacité. 

photos_matos_cordyles_002

Il s'utilise dans un rayon de 30cm,( pour permettre la synthèse de la vitamines D3 sur la peau du lézard ) au delà il sera moins efficace voir inutile.Allumé 12/14heures par jour.
Avec mes Cordylus, les quelques branches permettent, d'être proche du tube, étant donné leur côté parfois "arboricole", disons également, qu'ils peuvent synthétiser la vitamines D3 avec un complément en poudre, à saupoudrer sur l'alimentation ( s'emploi avec légéreté )...

L'humidité : 

pour prendre une bonne fourchette, je dis entre 30 et 50max % d'humidité, le ou les bacs d'eau suffissent à les obtenir.
J'ai appris depuis peu qu'en moyenne l'humidité est beaucoup plus élevée que ce que j'annonçais au départ, effectivement elle doit être de 65 à 80 %, plus haute l'été ( Février et Mars ) car plus de précipitations et moins l'hiver (Aout et Septembre ) ce qui peut être une des clés de la réussite pour leur reproduction.
Pensez à pulvériser plus l'été et moins l'hiver.
Le Cordylus tropidosternum, aime prendre de temps en temps un bain pour le plaisir ou aider à l'évacuation de sa mue !

news_cordylus_foto_014 j'utilise pour se faire des petits bacs, tels que les couvercle des bocaux de café instantanés, car je n'aime pas du tout les bacs que l'on trouve dans le commerce,( inadéquats, prennent trop de place dans le terra, forme parfois incongrue ) mais ça, c'est chacun ces goûts, de plus il faut bien faire fonctionner le commerce mais bon ...

Les températures : 

entre 32 et 35 °C pour le côté chaud 35 à 40 ° C sous le spot " basking "
et entre 20 et 25°C pour le côté froid.
Effectivement la température idéale l'été ( Février et Mars ) doit être de 25°c à 31°c et L'Hiver
( Aout et Septembre) de 19°c à 28°c.
A vous de faire au mieux pour s'approcher des températures idéales !
Toujours avoir un coin bien chaud, sous la lampe type " Basking" afin que les animaux puissent s'y
présenter si besoin est !


La nuit coupé tout, la température peut être entre 18 et 22 °C .
Les nuits sont fraîches.

Le substrat :      sable + terre  le mieux adapté

Gros sujet le substrat, je vous direz qu'après pas mal de tentative avec du sable spécial reptile, énorme fût ma déception, tout d'abord, je le trouve poussiéreux, il colore les lézards et forme de la salissure sur les vitres, du fait de sa couleur ( le pire étant le sable spécial reptile orange type vitasand, une horreur ) mais en plus is sont hors de prix; mon choix c'est donc orienté vers du sable pour aquarium, trés fin, non poussiéreux, et blanc ( pratique pour repérer les selles de vos lézards, facilite le nettoyage ) et en plus son prix est irréprochable 4,30€ le sac de 5 kilos !
Un mélange de sable et de fibre de coco et trés bien, surtout pour garder l'humidité !
Pour ce qui opte pour un terrarium plutôt dans la hauteur comme notifié plus haut dans la section " terrarium " le substrat aura peu d'importance, le ou les cordylus resterons dans les mi-hauteurs dans les crevasses faites par les empillements de pierres et de branches, ils descendront pour attraper leurs nourritures.
L'utilisation de la terre et du sable marche tout à fait bien également pour l'avoir pratiqué !
A vous de choisir ce qui est le mieux pour vous.

new_foto_cordylus_2_001 alors on pourra dire, oui mais .... en attendant la qualité excellente de ce sable et son prix 3,4,voir 5 fois moins cher que le sable spécial reptile, moi je dis oui !....

Pour les terrariums " semi stériles " avec du sopalin ou du papier journal, je trouve pas terrible cette idée, mais là encore chacun son idée ...

seth37

Exemple de terrarium pour Cordylus au Zoo de berlin photo prise par Seth37

Quelques outils pratiques :


new_foto_cordylus_2_009 hygrométre pour l'humidité et le thermométre dans un style reptilien, histoire de ne pas trop dépareiller .

new_foto_cordylus_2_008  outil bien pratique, la pelle pour passer le sable et le débarasser des intrus ... dragon7   VRAIMENT UTILE !

new_foto_cordylus_2_003 le minuteur mécanique de base, pour régler vos chauffage, lampe et autres appareils électrique, trés bon rapport qualité/prix ( d'autres minuteurs plus perfectionnés son à disposition, mais à vous de voir si vous en avez vraiment le besoin )

Dans le terrarium :

photos_matos_cordyles_020

Je conseille du côté chaud de disposer des pierres sous la lampe " BASKING " ce qui permettra lors de la coupure du soir, le maintient de la chaleur par celle ci, pour les grands terrarium un petit bac d'eau.de plus la disposition de pierres surperposés bien stabilisés, pourra leurs offrir, un maximum de cachettes.

new_foto_cordylus_2_020photos_matos_cordyles_021

disposé quelques abris, les demis noix de coco sont fort appréciés, ainsi que les cavernes exo terra pour des prix relativement correct.

new_foto_cordylus_2_023 implanté quelques branches, types cèpes de vignes, racines ou autres branches à votre convenance ...

new_foto_cordylus_2_024 photos_matos_cordyles_026
Les Cordylus aiment grimper et se reposer sous les UV !
tous_les_jours_182new_foto_cordylus_2_027 au final !

new_foto_cordylus_2_021new_foto_cordylus_2_022

le petit plus facultatif, mais qui fait plaisir !  crocodile09

Espérance de vie :  entre 10 et 15 ans / espèce diurne.

Maturité sexuelle :  compter 3 ans environ

Dimorphisme sexuel :

La chose, la moins évidente à mes yeux, Qui est le mâle et Qui est la femelle ?
à ce jour, je ne suis pas convaincu à 100% des sexes de mes 4 Cordylus, juste dès je pense !
cependant voici quand même quelques informations, qui pourraient éventuellement vous aider :

- les pores femoraux plus développés ( pas évident )
- le mâle est plus robuste, plus costaud

odla_2_mark photo de PETER TALLBO cliquez ICI
pour son site

les femelles à droite sur la photo ( en rouge ) et les mâles à gauche en bleu, pas évident non plus, il faut avoir l'oeil !

La reproduction :

Sachez qu'une période de repos de 2 mois est fortement conseillé ( je l'ai effectué l'année dernière) diminué progressivement (15 jours) pour atteindre 18/20 °c environ stabilisé pendant 1 mois puis remonté ( 15 jours) de la même façon, le nourissage s'arrête dans la phase descendante ( rapidement pour qu'il est le tube vide de toute nourriture )
et nourrit avec parcimonie lors de la remontée de température, ensuite le mâle pourchassera la femelle en vue de s'accoupler, la copulation 1 à 2 minutes.
La femelle prendra du volume au niveau du ventre pendant la gestation de 4/5 mois, la nourriture devra être proposée régulièrement, riche et variées !
Le tropidosternum étant Ovovivipare ( cliquez ICI pour en savoir plus sur le développement de l'oeuf ) , les choses sérieuses arrivent, le processus de " mise bas " peu commencer;

aziataziat1
aziat4aziat5
aziat6 les jeunes mesurent 7 cm à la naissance !
aziat7
aziat8

Après tout ses efforts la femelle appréciera quelques ballades avec ses petits rochetons !

Les jeunes n'ont pas de problèmes avec le adultes, mais très vite, il vaut mieux les élever séparamment pour les voir évoluer correctement, leur maintient est identique aux adultes et le nourrissage ne pose aucun problème; pensez à donner des vitamines et mineraux en suppléments sur les proies cela est relativement important, une petite coupelle d'eau et des pulvérisations de temps en temps.

Un grand merci à Aziat35 pour les 7 photos sur la " mise bas "



Combien d'individus :

Ce lézard exceptionnel n'est pas territorial, on peut donc tout à fait mettre 3,4,5 ou plus ensemble sans problème, attention toutefois à les mettre au même moment dans le terrarium afin d'éviter des persécutions à répétitions ( expériences personnelles) et que chacun dispose d'un abris ( exemple 4 cordylys = 4 abris ) ce n'est pas une obligation non plus mais une sécurité . attention aussi lors de la distribution de proies, vérifier que chacun dispose de sa ration. 

news_cordylus_foto_015

Enfin :

Pour terminer cette fiche, je voulais dire que lors des faibles séances de manipulations, ils apprécient énormément les minis bains, ils entrouvent d'ailleurs la gueule lorsque l'on fait dégouliner quelques gouttes sur leur museau

cordyle_035cordyle_040

trés bon mangeur !

geoffrey_016

si tous les conditions sont respectés, il devient un lézard facile à élever, impressionnant à observer et parfois atypique, son prix est relativement abordable entre 35€ et 70€ selon les endroits.

reptile_maison_012 Lézards atypiques ! croco

Voilà, je pense avoir fait le tour avec le Tropidosternum, toutes vos remarques,questions,suggestions,observations,commentaires mais aussi encouragements sont évidemment les bien venus.   

Le_Monde_des_16421                                     

Posté par chti reptile à 20:38 - - Commentaires [8] - Permalien [#]


11 juillet 2006

Fiche d'élevage du CORDYLUS WARRENI " MOSSAMBICUS "

                            Fiche du Cordylus Warreni Mossambicus

L'espéce Cordylus WARRENI comporte 9 sous espèces, cette fiche détaillera Cordylus WARRENI MOSSAMBICUS ( qui est trés ressemblant à Cordylus WARRENI REGIUS )


Législation :
Comme son cousin le Tropidosternum, ils sont inscrits aux annexes 2 de la C.I.T.E.S et B des règlementations européennes, ils nécessitent donc un numéro de C.I.T.E.S. lors de son achat.

Quotas d'exportation 2006 :   
500 individus par le Mozambique, il est donc trés rare.
les nés en captivités sont encore plus rare.

ou vit le WARRENI MOSSAMBICUS ? 
Principalement au Mozambique, sur le Mont GORONGOSA ( Sofala province ) qui culmine  à 1863 mètres, et qui subit d'importante déforestation.

IMG_1994savemt_rtpic4

Gorongosa national park et son mont !

mais aussi au abord du Mont Chimanimani au Zimbabwe

Chimanimani4Chimanimani1_s

et comme tous les Cordylus, ils aiment les rochers, les crevasses, etc .... ( milieu arides et montagneux )



cooltext15328172
N'OUBLIEZ PAS DE SIGNER MON LIVRE D'OR !   

    

Morphologie, aspect et dimorphisme sexuel : 
Il ressemble fortement aux autres Cordylus, la femelle est brun foncé, tandis que les mâles sont noirs.
Les mâles dominants ont la gorge et le ventre colorés d'un magnifique orange-rouge, les femelles et les mâles dominés n'ont que la gorge de cette couleur. Les mâles ont les pores femoraux bien visibles.

cordylus1 un couple, Femelle en haut sur la photo !
cordylus2 fin de mue, pour ce mâle Cordylus WARRENI MOSSAMBICUS

Merci pour ces 2 photos aux Mortiguettes leur site ICI

Taille :  30 cm environ

Alimentation :  Insectivore, acheta domesticus, gryllus bimaculatus, locusta migratoria , etc ...

Reproduction :  La copulation peut durer 30 minutes, ils prennent plutôt leur temps contrairement à certains de leurs cousins, après une gestation assez longue proche de 7 mois et demi, la femelle donnera naissance de 1 à 7 juvéniles ( plus souvent 2 ou 3 )
ensuite les petits sont transferés pour une semaine dans un faunabox de grande taille.

Température et hygrométrie : 
une faible hygrométrie entre 20 et 40 % ,Mais il est avantageux de leur proposer dans un coin une partie légèrement plus humide, par exemple un bac de terre avec une plante grasse.
la température sera de 23 à 29°c et un point chaud à 35°c sous la lampe chauffante
la nuit est fraiche 17  23°c.
De Novembre à Février pendant la saison hivernale la température sera de 18°c à 23°c et 14°c la nuit,
pendant la saison chaud des pulvérisations 2 à 3 fois par semaine est nécessaire, pas pendant la saison Hivernale.


Terrarium:
Un terrarium de 100cm Longueur, 50cm de Largeur et de hauteur est adéquat pour 1 mâle avec 2 femelles.

Enfin :  trés joli lézard, mais trés rare, qui est donc réservé aux plus expérimentés .

photo_kyle_w photo Kyle.W


cordylusmossambicusmalerich  fidgitcricket

Posté par chti reptile à 12:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Quotas d'exportation 2006 !

Voici les quotas d'exportation pour l'année 2006 :

MOZAMBIQUE :
-Cordylus rhodesianus       1500 spécimens vivants idem 2009
-Cordylus mossambicus     500 spécimens vivants 1500 en 2009
-Cordylus warreni             1700 spécimens vivants
-Cordylus vittifer              1000 spécimens vivants idem 2009

TANZANIE :
-
Cordylus beraduccii     12 spécimens F1 ( né en captivité ou de génération ultérieur )
-Cordylus tropidosternum   5000 spécimens sauvages
                                45 spécimens F1 ( né en captivité ou de génération ultérieur )

-Cordylus ukingensis     23 spécimens F1 pour 2009

Posté par chti reptile à 19:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juillet 2006

Fiche d'élevage du CORDYLUS GIGANTEUS

                                 Fiche Cordylus Giganteus

L'espèce Cordylus GIGANTEUS est comme son nom peut le faire penser, le plus grand des Cordylus, impressionnant par sa taille, mais aussi par son charisme, ce lézard extraordinaire est encore trés rare voir quasi inexistant dans l'élevage Français.
Son prix exhorbitant, son maintient demande de l'expérience et une structure de taille ...
Je vous propose donc, sa fiche d'élevage la plus complète possible !

Législation : 
ils sont inscrits aux annexes 2 de la C.I.T.E.S et B des règlementations européennes, ils nécessitent donc un numéro de C.I.T.E.S. lors de son achat.

Ou vit le GIGANTEUS ?  Il vit en Afrique du Sud, Province du Cap, état d'Orange, Transvaal.

canyon_48
Transvaal, Magnifique !

Originaire des régions semi-arides ou il vit dans les rochers,Il creuse ou utilise des terriers abandonnés qui peuvent faire jusqu'à 2 mètres de long et sont terminés par une chambre arrondie.il aime se chauffer à l'entrée de son terrier, au Nord, Nord-ouest ou les terriers jouissent d'un ensoleillement maximal pendant le jour.

Quotas d'exportation :      
?

Taille :  en moyenne 40 cm, les mâles pouvant être un peu plus grand ! ( 50cm max )

Morphologie et Aspect :
La tête est triangulaire, le corps porte des écailles épineuses, l'arrière de la tête, le long des flancs et la queue sont fortement prononcés.Le dos est jaune brun, mais souvent plus sombre ( noirâtre ).
les flancs et le dessous jaune paille ( comme Tropidosdernum )


Cordylus_20giganteus Adulte

Les jeunes sont de toutes beautés, une coloration riche en couleur, le dessus de la tête est noir, les flancs et les pattes jaunes, rayés de noir, le dos et la queue sont rouges intenses rayés de noir.

Sans_titre Nouveau-né

Dimorphisme sexuel :

Contrairement aux autres Cordylus, la difference entre le mâle et la femelle est bien distincte, des protubérances sont trés développé chez le mâle comme le montre cette photo :

figure3 MALE 
figure4 FEMELLE

figure5
MALE en arrière plan et FEMELLE au premier plan
la difference est bien marquée !
PHOTO DE L ELEVAGE DE GARY FOGEL

Alimentation :   
Insectes, criquets, sauterelles, grillons, coléoptères et leurs larves, chenilles, jeunes rongeurs nus, viande ou coeur coupés en morceaux et nourriture en boîte pour chiens enrichie d'oeuf, de banane, de vitamines et de calcium.

Reproduction :
La femelle donne naissance à 2 jeunes (vivipare ), elle mange les membranes ovulaires après avoir délivrés les nouveaux nés.
ils mesurent environ 12 cm, la femelle s'en désintéresse 30 minutes après avoir donné la vie.
rapidement les juvéniles mangent des insectes peu agiles comme des chenilles de Galleria et de jeunes larves de criquets migrateurs.
Il faut quand même savoir, que la reproduction de ce lézard est trés mal connu, en effet sa maturité sexuelle semblerait tardive ( de 5 à 7 ans ) et que la gestation peut durer 1 an ou plus...

L'élevage en terrarium :   
Ce grand lézard actif qui aime grimper et sauter à besoin d'un espace relativement grand, d'ailleurs il est conseillé de le maintenir dans un enclos plutôt que dans un terrarium, vu la taille de celui ci.

figure2figure1 Un enclos est bien plus adapté !
Un grand merci à Gary Fogel pour les Photos de son élevage

Un ensemble de pierres empilés disposées sur du sable comme dans son environnement, ainsi que des plantes ( succulentes, mesembrianthemum, aloès, etc ...), le gazon synthétique peut aussi convenir, ainsi que des tuiles en argiles pour qu'il puisse se cacher.
Un chauffage au sol sous les pierres, des lampes à vapeur de mercure ( ampoule qui permet les UVB,UVA et Chaleur ) mais assez onéreux ( entre 60 et 90 euros ) et un tube du type  reptisun ou exoterra 5.0 UV assure l'éclairage et les besoins en UV.
La température diurne est de 30 à 32 °c et la nuit 20/22 °c, un petit bassin pour la boisson, ils léchent aussi les gouttes d'eau sur les plantes, à savoir que contrairement aux Uromastyx, le Giganteus ne supporte
pas les fortes températures Gros11, comme l'ensemble des Cordylus d'ailleurs.
L'été, il faudra prévoir un bonne aération, ou ajouter un système de ventilation lors des fortes chaleurs.
il faut les nourrir tous les 2 jours.
Ce grand lézard, est farouche mais pas du tout agressif, il peut partager son terrarium avec d'autres congénères de même taille ( pas territorial ), 1 male pour 2 femelles par exemple.
Plusieurs mâles peuvent se tolérer.

powersun_boxes Lampes à vapeur de mercure, trés efficace !

Prix :   Lézard exceptionnel ! prix exceptionnel !

France: le prix du seul GIGANTEUS, que j'ai vu est de 2500€

Allemagne: 2200€ le couple; 1350€ seul

les allemands qui ont une bonne longueur d'avance en terme de reptile, de prix, de choix et de littérature !
ne parlons pas des états unis qui sont les pionners dans le domaine Cordylus.

hurycain  élevage en plein air, dans un Zoo
11553 pas territorial, au contraire ...  ag00443_1

Un lézard qui peut offrir de grande satisfaction, mais qui est malheureusement hors de prix, je trouve

ça vraiment dommage, qui soit aussi onéreux, car je suis convaincu que des éleveurs amateurs consciencieux pourraient maintenir et reproduire ce lézard en France, pour permettre la survie de cette espèce en captivité.

Posté par chti reptile à 16:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

27 juillet 2006

Fiche d'élevage du CORDYLUS CATAPHRACTUS

                              Fiche Cordylus Cataphractus

L'espèce Cordylus CATAPHRACTUS est le cordylus le plus atypique de tous, de part son moyen de défense unique dans le monde des lézards et son tempéramment cocasse.
Mais malheureusement, comme beaucoup de lézards, il est victime de braconnage et de traffic, comme vous le verrez dans la suite de sa fiche, les trafiquants n'ont aucun scrupule et son près à tout pour parvenir à leur fin, mais heureusement l'Afrique du Sud veille au grain...
C'est un lézard facile d'élevage, mais qui est extrêment rare, en effet peu d'éleveurs souhaitent investir dans un saurien qui ne se reproduit qu'une fois l'an et qui plus est donne naissance qu'à 1 jeune !
la rentabilité est donc nulle, de plus sont exportations et trés contrôlées de la part de l'Afrique du Sud.( voir interdite )
Néanmoins, je vous propose cette fiche d'élevage d'expériences de terrariophiles américains ayant eut la chance de les élever pendant de nombreuses années, mais également en m'aidant du peu de littératures trouver à leurs sujets.

Législation :

ils sont inscrits aux annexes 2 de la C.I.T.E.S et B des règlementations européennes, ils nécessitent donc un numéro de C.I.T.E.S. lors de son achat.

Ou vit le CATPHRACTUS ?

Il vit au Sud du Sud ouest Africain jusqu'à l'ouest de la Province du Cap,
vit en groupes dans les crevasses et fissures des rochers, il affection particulièrement les roches en générales.

afrique5
surtout à gauche de la tâche noire !

Taille :  18 cm à 22cm.

Espérance de vie :  25 ans parfois davantage ! espèce diurne

Quotas d'exportation pour 2006 :

l'Afrique du Sud n'exporte plus, donc à moins de passer par un pays voisin qui exporte, les chances sont quand même minces ... ( de plus les reproductions en captivité sont rare)

Prix:    Aux états-unis on trouve un trio pour 1500 euros, compter le même prix pour un couple voir 1 individu en Europe, quand on en trouve évidemment !

Morphologie :

Présente des écailles épineuses à l'arrière de la tête, sous les flancs et la queue; leur coloration varie de jaune rougeâtre au brunâtre uniforme mais aussi quelquefois avec de larges taches brunes.
La face ventrale est jaune comme le Tropidosternum, la gorge brun foncé, tachée ou rayée de jaune ou rose.Au niveau du museau un noir foncé.

armadillo_20lizard_cataphractus

Particularité défensive !

PETITE VIDEO EXCELLENTE A VOIR  ICI SUR SON SYSTEME DEFENSIF !


Lorsqu'ils sont effrayés, ils saisiront leur queue dans leur gueule et se retrouveront en boule, en exposant son dos blindé, peut de prédateur tenteront de le saisir.Ils peuvent tenir cette position 1 heure durant !

images

ce style particulier de défense est commun chez le mammifère le " Tatou " qui explique le nom Anglais de ce lézard " Lézard Tatou "

tatou_002
le tatou se mets en boule pour contrer les prédateurs !

fig1a Merci pour les photos à Gary Fogel ICI
fig1b
leur mâchoire est extrêment puissante ...

Dimorphisme sexuel :

Les Femelles sont un peu plus petites que les mâles, mais c'est surtout au niveau de la tête que l'on fait la différence entre mâles et femelles;

fig2 le Lézard de Gauche/left est un Mâle, vous voyez la grande tête triangulaire du mâle, alors que la tête des femelles et nettement plus petite, c'est une façon précise de définir le sexe !  Photos Carlos Sanchez ( merci à Gary Fogel, pour l'utilisation des photos )

Définir le sexe du Catphractus grâce aux pores fémoraux, n'est pas chose aisée,loin de là, comme le montre cette photo, cependant en observant bien, on voit que la distance entre les pattes et plus grandes sur le lézard de droite ( femelle )

fig3 le Mâle est ici à gauche/left et la femelle à droite/right !

ils produisent tous les deux une sécrétion cireuse, si le substrat est du sable penser à disposer des roches et pierres pour éviter que le sable mélangé au liquide cireux obstruent les pores. ( en effet ils se frotteront sur les pierres et roches pour se débarasser de ce mélange,et cela évite des infections)

Type de Reproduction, Accouplement et Gestation :
la maturité sexuelle arrive vers la troisième année,l'accouplement ne dure que quelques minutes tout au plus

fig6

la période de reproduction en captivité commence en Janvier et termine en général en Mars, la gestation est longue est dure entre 4 et 6 mois pour voir arriver le petit en septembre/décembre (espèce vivipare qui donne naissance à 1 voir 2 jeunes rare) la mise bas est rapide 2 minutes environ.

fig5  le juvénile sort plié en deux, entouré du sac embryonnaire,qu'il perçe pour prendre sa première bouffée d'air; le processus terminé le petit est seul, la femelle n'assure pas le service après naissance.Les juvéniles sont identiques aux adultes, la taille est de 6 cm environ.

fig4 Identique aux adultes !
Merci à Gary Fogel
ICI

les jeunes sont élevés à part des adultes, si les criquets ou grillons de petites tailles ne sont pas acceptés, les teignes de ruches ( Galleria mellonella, assez gras) sont ce qu'il y a de mieux, 2/3 fois par semaine est suffissant.
Ils peuvent grandir ensemble jusqu'à l'âge de 3 ans, ensuite selon le comportement de chacun ( étant normalement sociable ) on peut les séparer ( 1 mâle avec 2/3 femelles ) ou les laisser ensemble, chaque individu est différent, il faut observer afin d'éviter qu'un spécimen ne soit pas harcelé ou malmené.

lezard4                DSCN0660           lezard4
                          Photo de BABAMBA .................................!

Alimentation :   

Insectivore,dans la nature il consomme des Termites et Coléoptères, il a une préférence pour les Criquets et les chenilles surtout en captivité,Grillons et parfois quelques feuilles de salades, chou frisé, souriceaux d'1 ou 2 jours mais uniquement de temps à autre car ( fort en protéines ) flan à base d'oeuf, crème fouettée et sucrée présenté à la cuillère.

Hibernation :  Une période d’hibernation est stimulante, 15 à 18 °c pendant 1 mois.

Elevage en captivité :

Les Cordylus CATAPHRACTUS sont des lézards très sociaux, on peut tout à fait imaginer de maintenir dans le même enclos 2 mâles et 3 femelles mais attention, à vérifier qu’il n’y a pas de combat aussi bien entre femelles qu’entre mâles.

Comme beaucoup de Cordylus ( Tropidosternum par exemple ) ils peuvent frétiller leur queue et faire des mouvements un peu robotisé avec la tête, ceci pour intimider un concurrent montrer son mécontentement, parfois les combats peuvent être assez violents, ils mordent le bas du corps ou les pattes, du faite de leur puissante mâchoire, des traces de sang au niveau des morsures infligées.

fig7 Attention aux morsures, parfois saignantes ! Photos Gary FOGEL

Ceci étant les morsures envers les congénères est assez rare en captivité.

Vue qu’ils ne sont pas de très bon grimpeur, l’enclos est tout à fait possible et envisageable,

On peut prévoir un enclos de 1.5 m ( 5 pied environ ) sur 60 cm ( 2 pied environ ) pour les bricoleurs.

fig8 protégés par une plaque de plexiglas suffisament haute, l'enclos est une idée trés sympathique, mais réservé aux bricoleurs ....Photos Gary FOGEL

Cependant, un terrarium est très bien aussi, un grand terrarium de 100x50x50 avec aération haute et basse, afin de permettre une bonne circulation de l’air ,ces dimensions sont confortables pour un couple ou un trio (au plus il sera grand, au plus son activée sera importante) prévoir au sol du sable ou un gazon synthétique pour éviter des problèmes dût aux ingestions de sable ( souvent chez cette espèce)

DSCN0659 le gazon artificiel, trés utile pour éviter les problèmes d'ingestions qui engendrent des degâts ! les plantes sont les bienvenues... Photos BABAMBA

des rochers bien empilés  pour éviter les accidents, dans tout le terrarium, afin qu’ils puissent choisir le meilleur endroit pour eux, le Cordylus CATAPHRACTUS aime se cacher entre les roches et sentir celle-ci sur son dos ( comme tous les cordylus en général) .

Un tout petit récipient d’eau ( 3cm de haut maxi ) car contrairement à certains de leurs cousins, ils ne sont pas doué pour les baignades, quelques pulvérisations tièdes sont les bienvenues.

Un chauffage de sol type câble chauffant ou tapis sur la moitié du terrarium, allumé le jour 10/12 heures et éteint la nuit, une roche chauffante ( vendue en commerce ou faite maison )
fig9roche chauffante faite maison, avis aux bricoleurs !
photos Gary FOGEL
 
ICI

ou une lampe à vapeur de mercure ( hql ou hqi ) mais également lampes type basking ou céramique placée au dessus des pierres empilées pour créer un point chauffant, afin qu’ils puissent se réchauffer.

Un tube fluorescent type Reptisun 5.0 UV est recommandé pour leur besoin en UV ( à moins de 30/35 cm du sol ) couplé avec des suppléments minéraux à poudrer sur les insectes avant le repas, pensez au réflecteur pour le néon pour renforcer son efficacité ( de 9 à 25 euros selon la taille et les magasins, très utile )

Une racine ou branche est utile, pour réguler leur température et profiter des UV

DSCN0940DSCN0939
DSCN0960DSCN0961
Photos de BABAMBA

L’aquarium n’est pas vraiment conseillé, pour l’aération déjà mais aussi car les reptiles en général n’aime pas être attrapé par le dessus, cependant de nombreux éleveurs l’utilisent et obtiennent de très bons résultats. A chacun son éthique ….

Température de maintient :

21 °c ( 70°F ) côté froid et 30 ( 85° F) côté chaud, 18 à 20 ° C la nuit

évidemment sous la lampe ou sur la pierre chauffante, la température est plus importante.

Traffic :  Malheureusement, le CATAPHRACTUS est victime comme nombreux de reptiles de Traffic

cataphractus_confisqu_ confisqué par la douane en 2004 !

je suis surtout atteré de voir comment certaines pratiquent sont utilisées pour envoyer des CATAPHRACTUS par la poste ou je ne sais autres moyens !!!

Picture116 Merci à KYNAN d'Afrique du Sud pour les photos
démonstrations après l'arrestation des ces japonais, qui préparé leurs envois, ça se passe de commentaires ...

Picture114
Picture115.........................Colore2_2


Les trois japonais arrêté par la douane Africaine ont eut une amende de 30 000 dollars chacun, ils tentaient d’envoyer 36 de ces Cordylus.

Enfin, pour finir je dirais que c’est un lézard facile mais rare donc cher, amusant par son système de défense atypique et sa sociabilité envers ces congénères.
Mais malheureusement la France comme l’Europe d’ailleurs n’aura sûrement pas la chance de pouvoir élever ce lézard, les éleveurs professionnels n’en font pas leur cheval de bataille, ni leurs lézards de second choix, en effet sa reproduction assez fastidieuses et son faible rendement ( 1 jeune par portée et par an ) pas du tout rentable, de plus Afrique du Sud interdit l’exportation de cette espèce qui est fortement protégée là bas ou du moins fortement réglementé.

J’ai cherché des contacts d’éleveurs Européens professionnels et amateurs mais rien, par contre les états unis sont les

Seuls à en posséder, et le peu d’amateur qui les reproduisent, conservent leurs progénitures.

Espérons quand même en avoir un jour dans nos terrariums, faut il encore que les prix soit abordables, en tout cas c’est mon souhait ….   

cooltext15328172
Laissez vos impressions dans le livre d'or   




Posté par chti reptile à 01:32 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

24 août 2006

Espèce nouvelle/New species de Cordylus " CORDYLUS MECULAE "

Une nouvelle espèce de Cordylus a été découverte en 2005, il s'agit de CORDYLUS MECULAE découvert par William R Branch, Mark-Oliver Rodel & Johan Marais au Nord du Mozambique.
dans la localité de Serra Mecula d'ou il doit sûrement tenir son nom, dans la Niassa Game Reserve.

meculagirdledlizard

un lien vers le site de Johan Marais ICI

Posté par chti reptile à 16:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]