Fiche Cordylus Cataphractus

L'espèce Cordylus CATAPHRACTUS est le cordylus le plus atypique de tous, de part son moyen de défense unique dans le monde des lézards et son tempéramment cocasse.
Mais malheureusement, comme beaucoup de lézards, il est victime de braconnage et de traffic, comme vous le verrez dans la suite de sa fiche, les trafiquants n'ont aucun scrupule et son près à tout pour parvenir à leur fin, mais heureusement l'Afrique du Sud veille au grain...
C'est un lézard facile d'élevage, mais qui est extrêment rare, en effet peu d'éleveurs souhaitent investir dans un saurien qui ne se reproduit qu'une fois l'an et qui plus est donne naissance qu'à 1 jeune !
la rentabilité est donc nulle, de plus sont exportations et trés contrôlées de la part de l'Afrique du Sud.( voir interdite )
Néanmoins, je vous propose cette fiche d'élevage d'expériences de terrariophiles américains ayant eut la chance de les élever pendant de nombreuses années, mais également en m'aidant du peu de littératures trouver à leurs sujets.

Législation :

ils sont inscrits aux annexes 2 de la C.I.T.E.S et B des règlementations européennes, ils nécessitent donc un numéro de C.I.T.E.S. lors de son achat.

Ou vit le CATPHRACTUS ?

Il vit au Sud du Sud ouest Africain jusqu'à l'ouest de la Province du Cap,
vit en groupes dans les crevasses et fissures des rochers, il affection particulièrement les roches en générales.

afrique5
surtout à gauche de la tâche noire !

Taille :  18 cm à 22cm.

Espérance de vie :  25 ans parfois davantage ! espèce diurne

Quotas d'exportation pour 2006 :

l'Afrique du Sud n'exporte plus, donc à moins de passer par un pays voisin qui exporte, les chances sont quand même minces ... ( de plus les reproductions en captivité sont rare)

Prix:    Aux états-unis on trouve un trio pour 1500 euros, compter le même prix pour un couple voir 1 individu en Europe, quand on en trouve évidemment !

Morphologie :

Présente des écailles épineuses à l'arrière de la tête, sous les flancs et la queue; leur coloration varie de jaune rougeâtre au brunâtre uniforme mais aussi quelquefois avec de larges taches brunes.
La face ventrale est jaune comme le Tropidosternum, la gorge brun foncé, tachée ou rayée de jaune ou rose.Au niveau du museau un noir foncé.

armadillo_20lizard_cataphractus

Particularité défensive !

PETITE VIDEO EXCELLENTE A VOIR  ICI SUR SON SYSTEME DEFENSIF !


Lorsqu'ils sont effrayés, ils saisiront leur queue dans leur gueule et se retrouveront en boule, en exposant son dos blindé, peut de prédateur tenteront de le saisir.Ils peuvent tenir cette position 1 heure durant !

images

ce style particulier de défense est commun chez le mammifère le " Tatou " qui explique le nom Anglais de ce lézard " Lézard Tatou "

tatou_002
le tatou se mets en boule pour contrer les prédateurs !

fig1a Merci pour les photos à Gary Fogel ICI
fig1b
leur mâchoire est extrêment puissante ...

Dimorphisme sexuel :

Les Femelles sont un peu plus petites que les mâles, mais c'est surtout au niveau de la tête que l'on fait la différence entre mâles et femelles;

fig2 le Lézard de Gauche/left est un Mâle, vous voyez la grande tête triangulaire du mâle, alors que la tête des femelles et nettement plus petite, c'est une façon précise de définir le sexe !  Photos Carlos Sanchez ( merci à Gary Fogel, pour l'utilisation des photos )

Définir le sexe du Catphractus grâce aux pores fémoraux, n'est pas chose aisée,loin de là, comme le montre cette photo, cependant en observant bien, on voit que la distance entre les pattes et plus grandes sur le lézard de droite ( femelle )

fig3 le Mâle est ici à gauche/left et la femelle à droite/right !

ils produisent tous les deux une sécrétion cireuse, si le substrat est du sable penser à disposer des roches et pierres pour éviter que le sable mélangé au liquide cireux obstruent les pores. ( en effet ils se frotteront sur les pierres et roches pour se débarasser de ce mélange,et cela évite des infections)

Type de Reproduction, Accouplement et Gestation :
la maturité sexuelle arrive vers la troisième année,l'accouplement ne dure que quelques minutes tout au plus

fig6

la période de reproduction en captivité commence en Janvier et termine en général en Mars, la gestation est longue est dure entre 4 et 6 mois pour voir arriver le petit en septembre/décembre (espèce vivipare qui donne naissance à 1 voir 2 jeunes rare) la mise bas est rapide 2 minutes environ.

fig5  le juvénile sort plié en deux, entouré du sac embryonnaire,qu'il perçe pour prendre sa première bouffée d'air; le processus terminé le petit est seul, la femelle n'assure pas le service après naissance.Les juvéniles sont identiques aux adultes, la taille est de 6 cm environ.

fig4 Identique aux adultes !
Merci à Gary Fogel
ICI

les jeunes sont élevés à part des adultes, si les criquets ou grillons de petites tailles ne sont pas acceptés, les teignes de ruches ( Galleria mellonella, assez gras) sont ce qu'il y a de mieux, 2/3 fois par semaine est suffissant.
Ils peuvent grandir ensemble jusqu'à l'âge de 3 ans, ensuite selon le comportement de chacun ( étant normalement sociable ) on peut les séparer ( 1 mâle avec 2/3 femelles ) ou les laisser ensemble, chaque individu est différent, il faut observer afin d'éviter qu'un spécimen ne soit pas harcelé ou malmené.

lezard4                DSCN0660           lezard4
                          Photo de BABAMBA .................................!

Alimentation :   

Insectivore,dans la nature il consomme des Termites et Coléoptères, il a une préférence pour les Criquets et les chenilles surtout en captivité,Grillons et parfois quelques feuilles de salades, chou frisé, souriceaux d'1 ou 2 jours mais uniquement de temps à autre car ( fort en protéines ) flan à base d'oeuf, crème fouettée et sucrée présenté à la cuillère.

Hibernation :  Une période d’hibernation est stimulante, 15 à 18 °c pendant 1 mois.

Elevage en captivité :

Les Cordylus CATAPHRACTUS sont des lézards très sociaux, on peut tout à fait imaginer de maintenir dans le même enclos 2 mâles et 3 femelles mais attention, à vérifier qu’il n’y a pas de combat aussi bien entre femelles qu’entre mâles.

Comme beaucoup de Cordylus ( Tropidosternum par exemple ) ils peuvent frétiller leur queue et faire des mouvements un peu robotisé avec la tête, ceci pour intimider un concurrent montrer son mécontentement, parfois les combats peuvent être assez violents, ils mordent le bas du corps ou les pattes, du faite de leur puissante mâchoire, des traces de sang au niveau des morsures infligées.

fig7 Attention aux morsures, parfois saignantes ! Photos Gary FOGEL

Ceci étant les morsures envers les congénères est assez rare en captivité.

Vue qu’ils ne sont pas de très bon grimpeur, l’enclos est tout à fait possible et envisageable,

On peut prévoir un enclos de 1.5 m ( 5 pied environ ) sur 60 cm ( 2 pied environ ) pour les bricoleurs.

fig8 protégés par une plaque de plexiglas suffisament haute, l'enclos est une idée trés sympathique, mais réservé aux bricoleurs ....Photos Gary FOGEL

Cependant, un terrarium est très bien aussi, un grand terrarium de 100x50x50 avec aération haute et basse, afin de permettre une bonne circulation de l’air ,ces dimensions sont confortables pour un couple ou un trio (au plus il sera grand, au plus son activée sera importante) prévoir au sol du sable ou un gazon synthétique pour éviter des problèmes dût aux ingestions de sable ( souvent chez cette espèce)

DSCN0659 le gazon artificiel, trés utile pour éviter les problèmes d'ingestions qui engendrent des degâts ! les plantes sont les bienvenues... Photos BABAMBA

des rochers bien empilés  pour éviter les accidents, dans tout le terrarium, afin qu’ils puissent choisir le meilleur endroit pour eux, le Cordylus CATAPHRACTUS aime se cacher entre les roches et sentir celle-ci sur son dos ( comme tous les cordylus en général) .

Un tout petit récipient d’eau ( 3cm de haut maxi ) car contrairement à certains de leurs cousins, ils ne sont pas doué pour les baignades, quelques pulvérisations tièdes sont les bienvenues.

Un chauffage de sol type câble chauffant ou tapis sur la moitié du terrarium, allumé le jour 10/12 heures et éteint la nuit, une roche chauffante ( vendue en commerce ou faite maison )
fig9roche chauffante faite maison, avis aux bricoleurs !
photos Gary FOGEL
 
ICI

ou une lampe à vapeur de mercure ( hql ou hqi ) mais également lampes type basking ou céramique placée au dessus des pierres empilées pour créer un point chauffant, afin qu’ils puissent se réchauffer.

Un tube fluorescent type Reptisun 5.0 UV est recommandé pour leur besoin en UV ( à moins de 30/35 cm du sol ) couplé avec des suppléments minéraux à poudrer sur les insectes avant le repas, pensez au réflecteur pour le néon pour renforcer son efficacité ( de 9 à 25 euros selon la taille et les magasins, très utile )

Une racine ou branche est utile, pour réguler leur température et profiter des UV

DSCN0940DSCN0939
DSCN0960DSCN0961
Photos de BABAMBA

L’aquarium n’est pas vraiment conseillé, pour l’aération déjà mais aussi car les reptiles en général n’aime pas être attrapé par le dessus, cependant de nombreux éleveurs l’utilisent et obtiennent de très bons résultats. A chacun son éthique ….

Température de maintient :

21 °c ( 70°F ) côté froid et 30 ( 85° F) côté chaud, 18 à 20 ° C la nuit

évidemment sous la lampe ou sur la pierre chauffante, la température est plus importante.

Traffic :  Malheureusement, le CATAPHRACTUS est victime comme nombreux de reptiles de Traffic

cataphractus_confisqu_ confisqué par la douane en 2004 !

je suis surtout atteré de voir comment certaines pratiquent sont utilisées pour envoyer des CATAPHRACTUS par la poste ou je ne sais autres moyens !!!

Picture116 Merci à KYNAN d'Afrique du Sud pour les photos
démonstrations après l'arrestation des ces japonais, qui préparé leurs envois, ça se passe de commentaires ...

Picture114
Picture115.........................Colore2_2


Les trois japonais arrêté par la douane Africaine ont eut une amende de 30 000 dollars chacun, ils tentaient d’envoyer 36 de ces Cordylus.

Enfin, pour finir je dirais que c’est un lézard facile mais rare donc cher, amusant par son système de défense atypique et sa sociabilité envers ces congénères.
Mais malheureusement la France comme l’Europe d’ailleurs n’aura sûrement pas la chance de pouvoir élever ce lézard, les éleveurs professionnels n’en font pas leur cheval de bataille, ni leurs lézards de second choix, en effet sa reproduction assez fastidieuses et son faible rendement ( 1 jeune par portée et par an ) pas du tout rentable, de plus Afrique du Sud interdit l’exportation de cette espèce qui est fortement protégée là bas ou du moins fortement réglementé.

J’ai cherché des contacts d’éleveurs Européens professionnels et amateurs mais rien, par contre les états unis sont les

Seuls à en posséder, et le peu d’amateur qui les reproduisent, conservent leurs progénitures.

Espérons quand même en avoir un jour dans nos terrariums, faut il encore que les prix soit abordables, en tout cas c’est mon souhait ….   

cooltext15328172
Laissez vos impressions dans le livre d'or