Fiche Cordylus Polyzonus

Le Cordylus  polyzonus est un lézard au corps plutôt aplati, ses membres sont  bien développés et la queue plus longue que le corps.

La coloration est extrêmement  variable d’une région à l’autre, sauf les juvéniles qui sont assez  fidèles aux couleurs habituelles, le dos jaune-brun, de carré brun foncé et crème, la queue est surtout brune.

Chez l’adulte, le contraste est moins important, leur donnant un aspect brun foncé ou noir.


Les différentes colorations selon les régions :


c_polyzonus1c_polyzonus2

c_polyzonusc_polyzonus3

C’est une espèce désertique, probablement l’espèce la plus commune dans les régions occidentales et centrales arides de l’Afrique du sud.

Le Cordylus polyzonus est l’espèce cordylus qui est la plus étendue

Des régions centrales et occidentales de l’Afrique du sud atteignant le Nord de la Namibie méridionale.

il est absent des régions côtières méridionales et des parcelles en altitudes.


alexander_bay

Alexander bay une région ou vit le Polyzonus

Il aime se dorer de longues heures au soleil sur son rocher, contrairement à la plupart des autres Cordylus, il semble préférer la chaleur du sol, il ne s’aventure que rarement dans les hauteurs rocheuses.

Il est vif, agile et rapide, décamperas dès qu’il sentira le danger et se logera dans une crevasse avec ténacité, il peut serrer sa tête contre le toit de la crevasse pour éviter d’être retiré par un prédateur.

Il reste toujours proche de sa crevasse, même pour chasser ou se dorer mais il pourra partir aussi à la recherche d’une meilleure crevasse si il en ressent la nécessité.

karoo_girdled_lizard


Le juvénile lui n’hésitera pas à s’éloigner de sa crevasse pour débusquer activement des proies.

Les cycles de reproductions des mâles et des femelles sont synchronisés, la femelle donne naissance de 1 à 5 jeunes plus souvent 1 à 3 pendant la fin de l’été ou au tout début de l’automne.

Le mâle et la femelle sont quasiment de taille identique, le corps mesure environ de 9 à 10.5 cm.

Seul le mâle possède des glandes fémorales sur l’aspect ventrale de la cuisse.

Statut de conservation :   cette espèce ne fait pas partie de la liste rouge de l’IUCN d’espèces menacées.

Elle est cependant dans l’annexe 2 de la convention sur le commerce international ( Cites )

makgobokgobo